Les naissances incontrôlées, déclin ou développement ?

Partie 1

Conviendriez-vous que le développement s’entend de la volonté humaine de s’organiser autour d’un certain nombre d’objectifs auxquels sont alloués des moyens et assujettis à l’éveil de conscience collective ? les naissances sont une bénédiction et pourraient être planifiées,c’est à dire programmées, espacées pour le bien-être.

Je ne dirais pas qu’il est impératif de limiter les naissances. Il s’agit de planifier les naissances. L’Islam préconise la planification familiale et non explicitement la limitation stricte des naissances. http://www.muhammad-pbuh.com/fr/?p=321

Planifier les naissances a trait au développement et le manque de contrôle au déclin. Lorsque les choses sont à l’extrême et que les conditions ne sont pas réunies, une mise à niveau s’impose en toute chose ; mais l’indifférence à quel prix ?

Cautionner les naissances incontrôlées, à quelles conditions ?

D’abord une démographie  incessamment croissante pourrait être perçue comme synonyme de main d’œuvre suffisante pour le développement économique. Cela s’est avéré dans les royaumes ancestraux et dans des Etats modernes comme le Nigéria et l’Indonésie qui abritent le plus grand nombre de musulmans dans le monde et qui s’est familiarisée par la suite avec la PF. Mais il faut s’interroger sur les préalables pour ce faire. En effet, cautionner les naissances incontrôlées suppose au préalable que la société soit prompte à garantir une éducation de qualité et pour tous. Cela suppose également l’existence de services de santé développés pour toutes les couches sociales sans discrimination, le développement du secteur de l’emploi, et domaines connexes.

Ensuite, partant de cette logique pratique, on en déduit objectivement que cela nécessite des moyens probants ; lesquels sont hors de portée ou d’application dans les pays pauvres tel que le Niger en l’occurrence (7 enfant par femme, selon l’OMS, statistiques de juillet 2017) dont le développement du secteur politique et la bonne gouvernance laissent fortement à désirer.

Ceci dit, dans ces pays, lorsque les conditions ne sont pas réunies et où d’ores et déjà la famine, la pauvreté, l’ignorance, les migrations, la mortalité à tous niveaux, l’insécurité alimentaire, battent leur plein, la démographie se soumet à des mécanismes de contrôle dont le plus efficient, efficace, inclusif et souple demeure la PF. Planifier, c’est programmer.  http://www.muhammad-pbuh.com/fr/?p=321

En quoi consiste la planification familiale lorsqu’on aborde le contrôle des naissances en termes de développement ?

Il n’est pas question de stopper les naissances, il s’agit d’assainir les conditions de vie des foyers, pour un bien-être partagé et durable. Et ce,  d’un commun accord du  couple. http://www.islamophile.org/spip/Le-planning-familial-son-statut-et.html

En effet, Le planning familial a pour but de proposer une démarche aux fins de l’amélioration des conditions de vie en milieu familial. Loin d’être une innovation bousculant le vécu quotidien, ce concept s’érige en une codification et un approfondissement logique des pratiques coutumières légitimes et détient la noblesse d’agréger tant les populations les plus vulnérables en tout point de vue que celles aisées à différents niveaux. Le but, dans ce sens est de répondre conséquemment à leurs besoins et aspirations à long terme.

La PF est vectrice de développement. Le prochain article en portera la substance. Les avantages en témoignent ainsi que l’expérience d’autres pays musulmans, tel que l’Indonésie.

Il faut déjà faire remarquer qu’il existe des familles qui pratiquent la PF sans s’en rendre compte. Ces familles sont autant rurales qu’urbaines.

Au plaisir de lire vos commentaires courtois et de vous revenir avec la seconde partie de l’article, n’hésitez surtout pas à partager  le message ou à en discuter.

http://abassirou.mafamilleplanifiee.org/

7 commentaires sur “Les naissances incontrôlées, déclin ou développement ?

  1. Coup de chapeau Mr le juriste !
    Je confirme avec vous que la PF est un bien être de la famille, mais au delà, elle contribue a la capture du dividende démographique. En effet, les dirigeants du monde ont fait de la lutte contre la famine une priorité, ce qui concoure au premier objectif des ODD. L’atteinte de ce objectif passe par une autonomisation de chaque famille, rurale qu’urbain. Loin, la religion musulmane comme tu as eu a le dire, a accordé a l’espacement des naissances une importance. Dans la sourate Mariam, il a été dit de faire autant d’enfant que l’on peut nourrir. De là, chaque enfant doit être dans un état de santé prometteur, avec une éducation de qualité dans un environnement sain.
    La PF est elle un moyen pour assurer a chaque enfant une éducation de qualité ?

    1. Précisément, et merci pour le complément aussi avéré que pertinent.
      En effet, une ignorance sur la position de l’islam plane sur la planification familiale. Le bien être de la femme et de celui des enfant est au coeur des préoccupations de la religion. Cest sur cela que doit s’appuyer la camoagne de sensibilisation mon cher Younoussi. J’en traite dans la seconde partie que je vous servirai bientôt 😉

  2. En effet, la pression démographique aggrave les difficultés de financement des services tels que la santé, l’éducation ou l’approvisionnement alimentaire. Les conséquences souvent désastreuses de la surpopulation et de la migration interne sur l’environnement représentent un défi grandissant pour les autorités.. surtout avec un état comme le notre..agir pour conscientiser la population est bien-sûr la solution pour y remédier..et bien sûr n’incombe pas seulement aux autorités mais un devoir à tous ceux qui ont connaissance et qui porte attention à la PF..well done bro et surtout courage

    1. Merci pour l’expertise également. On a besoin d’un tel éveil de conscience. Tu poses également des arguments à développer, très pertinents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *